• Savannah




    Alors voilà. La semaine dernière,
    Meg (collègue-chef de moi) et moi-même avons réalisé que Thanksgiving nous
    donnait un jour de congé dans la semaine. Oh joie. Alors, prises d'une
    impulsion subite, on se dit que c'est le moment ou jamais de se faire une petite
    virée. On se décide rapidement pour le Sud, direction Savannah.


    Petit rappel: "mais c'est quoi Thanksgiving?"=



    Il était une fois les premiers colons. Installés sur ce nouveau monde hostile,
    ils crèvent la dalle, incapable de faire pousser les cultures connues, et ne
    sachant ni quoi chasser, ni quoi manger. C'est à ce moment que les indiens
    (avec lesquels ils sont en guerre quand même) sortent de leur tipi pour leur
    apprendre des trucs, et leur filer les restes du diner. On festoie, on est
    content, c'est Thanksgiving.
    Mais aujourd'hui, on ne remercie plus les indiens. On remercie dieu, c'est à
    n'y rien comprendre...





    On prend donc la route, à bras-la-corps. On mange du Mac Bitume pendant 9h, et on arrive, fourbues mais
    contentes à Savannah. Mais c'est bien évidemment parce qu'on était venues
    chercher le soleil et la chaleur, qu'on a eu des records de froid et de la
    pluie tout le long du trajet. On n'était pourtant pas vraiment déçues car c'est
    une très belle ville. Petite mais poétique et mystérieuse à souhait. On y
    trouve des parcs, des petites places, et des maisons magnifiques. Et puis c'est
    quand même le sud. Les gens sont plus sympathiques (on ne me demande pas ma
    carte d'identité dès que je veux rentrer quelque part par exemple), et la
    bouffe est bien différente (vive la noix de pécan). A ce sujet, je recommande
    vivement la soupe de crabe (femelle le crabe, il paraît que ça change tout), au
    coin du feu si possible, surtout quand on a les pieds mouillés.

    Après deux jours, on repart en s'arrêtant frequemment sur le chemin (Charleston, Fayetteville..). Et en
    testant tout ce qui existe (ou presque) en resto-route. Faites-moi penser à
    reprendre mes études, et écrire une thèse sur les resto-routes américains...

    Maintenant j'aimerai bien continuer à voyager en voiture. J'aimerai bien me faire tout le sud comme
    ça.
    Restos de bord de route, motels, découvertes, asphalte... Parce que ce
    pays est tellement grand qu'on a l'impression qu'on pourrait rouler
    pour toujours sans jamais passer une frontière. Grisant. 








  • Commentaires

    1
    Loraine
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 17:59
    Road trip !!!
    Si tu veux partir explorer les resto-routes du Sud au mois d'avril, I'm in !!! Pourquoi pas un petit trip, Nouvelle-orléans ???? dis moi ce que tu en penses, on pourrait allez jeter un coup d'oeil à la gente masculine du Sud et se la jouer à la Scarlett O'hara ! ;) Let me know....
    2
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 20:07
    que du bien
    j'en pense que du bien ma loraine... sauf que t'as pas ton permis...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :